Raymond JACQ

Raymond jacq

Né à Cherbourg.

J’ai toujours écrit. Des poèmes, des nouvelles.

 

Professeur pendant 11 ans, j’ai démissionné pour me lancer dans l’écriture et les spectacles dans lesquels, je disais mes poèmes et chantais mes chansons (a capella).

 

Mon intérêt pour la vie du monde et mon attirance pour l’Histoire sont à l’origine du témoignage « Un printemps à Bucarest » et du roman vrai sur la guerre d’Algérie « Le soleil est noir et brûle comme la nuit ». À quoi s’ajoutent deux romans policiers fantaisie.

 

J’ai publié, en juin 2012, un livre de Nouvelles « Trois femmes en rouge » et un livre de Poèmes « Lorsque le voyageur ».

 

L’une des Nouvelles a été primée au Salon du Livre de Riantec en novembre 2012. Une autre a été finaliste au Prix "Marseille 2013" et une troisième, finaliste, en octobre 2013, au Prix Hervé Bazin, parrainé par l'Académie Goncourt.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site